Choisir sa race façon Noobcraft !

Débutant sur Warcraft 3 tu hésites entre les loyaux humains, les brutaux orcs, les perfides mort-vivants et les mystiques elfes de la nuit ? Noobcraft te dévoile son secret pour enfin trouver la faction qu’il te faut en fonction de sa personnalité et de ta perception du jeu. Lis ce guide… et découvre le pouvoir qui dort au fond de toi ! 

Les Humains

Plutôt rationnel, sécuritaire et pro-turtle, le joueur humain aime avancer à son rythme en ayant la certitude de ne pas trop se faire embêter au cours de sa partie. Sensibles aux arguments qui vont dans leur sens et toujours prêt à dénoncer le cheat des équipes d’en face, ils n’ont qu’un seul maître : eux-même.

Déployant le potentiel de leur race à des timings précis, ou à défaut en tower rush, les joueurs humains sont un peu la caution Age of Empire de notre bon Warcraft 3. Édifiant moult tours et bâtiments très difficiles à détruire, ils vous lâcheront peut-être le “GG” si vous acceptez de vous rendre avant qu’ils sortent les griffons.

Pourquoi choisir sa race chez les Humains ? Pour passer une game pépère et sécurisée sans avoir à se prendre la tête avec une assurance de contrôle maximum. Bref, t’es un lâche et tu ne sors de chez toi qu’avec un gros 100 de pop bien énervé.

Les Orcs

Impatient, impulsif et assez sanguin le joueur orc n’a qu’un seul objectif : la pulvérisation de son adversaire. Comme le dit la chanson que je vous laisse trouver : “la destruction c’est sa passion ; il fait pas dans la précision”. Souvent atteints par la maladie du grunt, ils ont la fâcheuse manie de charger tout ce qui n’est pas vert.

Solidement assurés par de grosses unités bien lourdes et bien puissantes, les orcs distribuent des bourre-pifs gratuitement et sanctionne à tout va la moindre erreur adversaire. L’orc ne perd jamais, et s’il perd, c’est la faute de son clavier ou de sa connexion internet. Les builds et la stratégie ? Optionnels. Un vrai orc charge et réfléchit après.

Pourquoi choisir sa race chez les Orcs ? Pour réaliser un formidable apprentissage par l’erreur … ne serait-ce que par le nombre d’erreurs commises. Tu aimes charger dans le tas, hurler “Pour la Horde” et fracasser tout ce qui ne te ressemble pas.

Les Morts-vivants

Sérieux, concentré, calme et serein … le mort-vivant ne s’énerve jamais parce qu’il sait qu’une fois T3 il va te chier dessus. Armé de coils pour heal, de sortilèges abusés, d’un burst monstrueux et d’une véritable panoplie de squelettes infinis… pourquoi perdrait-il son temps à stresser ? C’est futile.

Analyste dans l’âme, les morts-vivants tombent rarement dans vos pièges et parviennent toujours à s’en sortir. Torpeur par ici, bâton de nécromancie par là. Son seul instant de stress se situe entre 1min30 et 5min30 de game. Au-delà, il sait que peu importe votre composition il aura le contre approprié.

Pourquoi choisir sa race chez les Morts-vivants ? Pour atteindre la sérénité de l’abus et la jouissance de la PLS ennemi. Tu n’aimes pas être stressé, tu veux avoir une armée infinie sans restrictions. En clair, tu distribues du sel gratuitement avec tes compos pétées.

Les Elfes de la nuit

Déterminés et simples, les elfes de la nuit ont appris à vivre avec leur défense en carton. Concentrés et souvent égoïstes, ils sont à la recherche de l’or et de l’expérience pour être en mesure de rivaliser normalement avec leurs adversaires. La nuit est leur meilleure alliée et leur instinct de perdant refait surface une fois le soleil couché… la preuve, ils se cachent !

L’elfe de la nuit peut se montrer très fourbe et tendre des pièges de l’enfer. Ses bâtiments sont des unités à part entière capables de se défendre seuls pendant que l’armée à longues oreilles se faufilent dans votre base pour massacrer vos ouvriers puis claquer le TP par peur des représailles. Pas assez bien équipés pour turtle, les elfes apprécient le hit and run … ces chacals.

Pourquoi choisir sa race chez les Elfes de la nuit ? Parce que vous aimez la nuit, que vous êtes trop d4rk et que surgir des ombres pour prendre une unité avant de vous enfuir vous fait kiffer. Rendre fou l’adversaire, c’est votre dada.

Les Aléatoires

Les aléatoires sont les pires joueurs de la sphère Warcraft 3. Toujours prêts à mentir sur leur pick et possédant rarement plus d’un build order par race, ils sont profondément individualistes et méprisants. Prêts à toutes les combines pour gagner et débloquer les portraits de leurs nagas favoris, cette bande de kikoos se fichent bien du sens moral.

Tower rush, burrow rush, ancient rush, skeleton rush … PAYSAN RUSH ! Ils ne connaissent que des tactiques de bas étage et sont là pour farmer des games. Toujours le mot pour rire, ils sont cependant assez comiques lorsque vous êtes en équipe avec eux. Petit plaisantin ou gros troll en puissance, ils veulent vous faire du mal et ça se sent.

Pourquoi choisir sa race en aléatoire ? Tu ne le feras pas sinon on te ban ip et on te retrouve IRL.

Les Nagas

Instables, fantaisistes et avec une prononciation bien spécifique de la lettre “s” les Nagas sont des joueurs que l’on ne voit jamais. Tout le monde croit en leur existence mais personne n’a encore eu l’occasion de les voir en ladder. Tricheurs jusqu’au bout des écailles, le Naga croit qu’il parviendra un jour à se hisser au rang de main race.

Adepte du Saint-Editeur et toujours prêts à s’inviter dans une partie custom truquée, le joueur Naga se distingue des autres par son incapacité à obtenir un rang sérieux sur le ladder. Certains prétendent que leur ascension viendra un jour … les autres pensent qu’après plus de 15 ans à attendre, on peut toujours se gratter.

Pourquoi choisir sa race chez les Nagas ? Tu ne peux pas, ils ne sont pas jouables. Crac, dans l’os !

SUIVRE NOOBCRAFT

Noobcraft, c’est une communauté et du contenu multi-support pour le meilleur mais surtout pour le pire ! Tu peux retrouver nos aventures, nos digressions, nos casts et nos bêtises sur tous les réseaux ci-dessous.

AUTRES ARTICLES

1 Commentaire

  1. Aétite

    Très bon guide, surtout pour la partie des Nagas !
    Petit point sur la citation dams l’article des orcs : Ce ne serait pas plutôt “La baston son obsession, il fait pas dans la précision” ?
    C.f. : https://youtu.be/duZWdXCJbRA?t=161

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *